L'Eglantier Rosa canina Arroùmec

Cet arbrisseau buissonnant d’environ 3 mètres de haut est un des nombreux rosiers sauvages de nos campagnes. Robuste, il s’accomode de quasiment toutes les situations. Il est largement répandu au bord des champs et des chemins, dans les clairières, les lisières, les bois clairs et les haies

Ses tiges portent des aiguillons assez forts et légèrement arqués.
Ses feuilles sont alternes et composées de 5 à 7 folioles ovales ou elliptiques, à petites dents aigües simples ou doubles.
Ses grandes fleurs fragiles, les églantines, apparaissent en mai-juin. Régulières et rose-pâle, elles sont entourées d’un calice à 5 longs sépales frangés.
Ses fruits, les cynorrhodons, sont des baies ovoïdes rouge-orangé, lisses et luisantes.

Ses fruits sont très riches en vitamine C, ils en contiennent 10 fois plus que les citrons, un record ! Ils servent à fabriquer des sirops et des confitures. Les garnements des campagnes faisaient sécher ses graines pour obtenir le poil à gratter qu’elles renferment.
Son nom latin lui vient de la propriété que les anciens attribuaient à ses racines de soigner la rage propagée par les chiens.
Il est le porte-greffe de nombreux rosiers cultivés.

eglantier
eglantier
eglantier eglantier
eglantier
retour