La Viorne obier

Viburnum opulus Bòla de nèu


Arbrisseau de 2 à 4 mètres, au port en boule, la Viorne obier, d’origine eurasiatique, est commune partout sauf en région méditerranéenne.
Elle aime les sols frais voire humides. On la rencontre dans les haies, les sous-bois, les bords d’eau et les lisières.

Ses feuilles, sont opposées, irrégulièrement dentées et formées de 3 à 5 lobes pointus. À l’automne, elles prennent une belle couleur rouge légèrement teintée de violet.
En mai-juin, elle se pare de grandes inflorescences, blanches et inodores. Les fleurs centrales sont petites et hermaphrodites alors que celles du pourtour sont plus grandes et stériles.
Ses fruits sont mûrs en août-septembre, ce sont de petites drupes globuleuses, luisantes, rouges vif.

L’écorce de la viorne obier a de nombreuses propriétés : antispasmodique, astringente, diurétique et tonique. Ses feuilles et ses fruits sont purgatifs et vomitifs.

La Viorne obier a donné naissance à la “boule de neige“, cultivar dont les inflorescences, beaucoup plus nombreuses, ne sont constituées que de grandes fleurs stériles et ont une forme sphérique, rappelant une boule de neige.

viorne
viorne
viorne viorne